Alexis Corbière dénonce une "censure" après la limitation d'activité de pages Facebook de syndicats de cheminots

Alexis Corbière dénonce une "censure" après la limitation d'activité de pages Facebook de syndicats de cheminots


Le député insoumis demande au gouvernement d'exiger des explications de la part de  Facebook, après la restriction d'activité recensée sur plusieurs pages d'organisations syndicales.

Une censure "inadmissible". Alexis Corbière, député La France Insoumise (LFI) dénonce dans un communiqué ce mercredi la limitation d'activité recensée sur les pages Facebook de plusieurs comptes Facebook administrés par des organisations syndicales, en marge du mouvement de contestation des cheminots. 

Limiter la circulation de l'information syndicale

Comme repéré par Le Parisien, des restrictions ont été observées sur les pages Facebook de "SUD Rail Solidaires", "SUD Rail Paris Nord" et de la "CGT Établissement Traction produit train Paris Sud-Est SNCF". Facebook leur a adressé un message les informant que leurs publications n'apparaissent plus dans le fil d'actualité de leurs abonnés. Une action qui a "limité la circulation de l'information syndicale", regrette l'élu de Seine-Saint-Denis.

"La censure de contenus et spécialement lorsqu’il s’agit d’une page politique, syndicale ou médiatique, doit être pleinement justifiée, sans quoi serait inadmissible", s'est emporté le député insoumis.

Recours en justice

Il exige de la part des dirigeants de la firme californienne des explications, qu'elle refuserait, selon lui, pour l'heure, d'apporter:

"Les dirigeants de Facebook doivent s'expliquer sur ces faits, exige-t-il, afin que toute la lumière soit faite".

Puis enjoint le gouvernement à intervenir auprès de Facebook "au moyen s'il le faut d'un recours en justice"

 



Source : BFM