"On est prêts à se battre" : la grève à la RATP donne le coup d'envoi de la fronde contre la réforme des retraites

"On est prêts à se battre" : la grève à la RATP donne le coup d'envoi de la fronde contre la réforme des retraites


Avec dix lignes de métro interrompues, le trafic sera "extrêmement perturbé" vendredi sur l'essentiel du réseau de la RATP. Une grève contre la réforme des retraites en forme d’avertissement pour le gouvernement


Ce sera plus forte mobilisation depuis plus de dix ans. Mercredi la direction de la RATP a annoncé que vendredi le trafic serait "extrêmement perturbé" sur une dizaine de lignes de métro. Plusieurs syndicats appellent à la grève contre la réforme des retraites.

"Quand j'ai signé mon contrat de travail, on m'a expliqué que je n'allai pas voir mon fils le week-end, que je ne serai pas toujours là à Noël ou à son anniversaire, que je travaillerai aussi bien le matin que la nuit, et que cela pouvait avoir des répercussions sur ma santé… mais qu'en contrepartie je pourrai partir à 50 ans", raconte au micro d'Europe 1 Bastien, 39 ans, qui conduit les métros de la ligne 5 depuis dix ans.

En 2007, on a déjà retardé mon départ à la retraite de cinq ans environ; aujourd'hui, on veut de nouveau nous retirer nos compensations
 
Les syndicats menacent de fixer une date de grève illimitée.
L'homme avait participé à la grève du 18 octobre 2007 contre la réforme des régimes spéciaux de retraite sous la présidence de Nicolas Sarkozy. "En 2007, on a déjà retardé mon départ à la retraite de cinq ans environ; aujourd'hui, on veut de nouveau nous retirer nos compensations", poursuit-il. Les syndicats menacent de fixer une date de grève illimitée si le texte n'est pas retiré. "On est prêt à se battre", confirme Bastien.

Sept syndicats de la RATP donnent le coup d'envoi de la fronde contre la mise en place du "système universel" voulu par Emmanuel Macron, un système qui devrait faire disparaître les régimes spéciaux de retraite prévus par le gouvernement. Ils soulignent notamment que ce régime spécial, qui leur permet des départs à 52 ou 57 ans, tient compte des pénibilités liées à leur mission.

Le trafic "extrêmement perturbé" vendredi

Vendredi, il n'y aura aucun métro sur les lignes 2, 3, 3bis, 5, 6, 7bis, 10, 11, 12 et 13. Sur les lignes 4, 7, 8 et 9 du métro, le trafic sera "très fortement perturbé avec lignes et stations partiellement ouvertes, uniquement en heures de pointe (06H30/09H30, 17H00/20H00). La RATP prévoit un métro sur trois en circulation sur les lignes 4, 7 et 8. Elle annonce un métro sur quatre sur la ligne 9.

Source : Europe 1