Retraites : Jean-Paul Delevoye "est complètement discrédité, de fait son rapport est hors de propos", selon SUD Rail

Retraites : Jean-Paul Delevoye "est complètement discrédité, de fait son rapport est hors de propos", selon SUD Rail


À l'approche des fêtes, Erick Meyer accuse le gouvernement de faire du "chantage" envers les grévistes, et lui demande de "ranger sa réforme".

Erik Meyer, secrétaire fédéral de SUD Rail, troisième syndicat à la SNCF, a suggéré, dimanche 15 décembre sur franceinfo, au gouvernement de "ranger sa réforme et de se remette autour de la table pour discuter d'une vraie réforme des retraites".

D'après le syndicaliste, le rapport Delevoye, qui a servi de base au projet de loi, est "complètement hors de propos" puisque le haut-commissaire aux retraites est "complétement discrédité via des conflits d'intérêts avec des assurances". Il fait référence aux omissions de Jean-Paul Delevoye, qui n'a pas déclaré à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique plusieurs fonctions, parmi elles un poste bénévole à l’Institut de formation de la profession de l’assurance.

Du "chantage" de la part du gouvernement

A l'approche des fêtes de fin d'année, le syndicaliste se défend par ailleurs d'être le maître du calendrier. "Ce n'est pas nous qui avons décidé de présente le projet de réforme à 10 jours des fêtes de Noël", a-t-il fustigé.

Il accuse le Premier ministre de "chantage" et de se servir des périodes de Noël "pour demander aux grévistes de faire un pause". "Mais on n'a pas entendu de la part du Premier ministre la volonté de faire une pause dans la réforme", poursuit-il. Erik Meyer précise que la question de la grève à Noël sera posée cette semaine dans les assemblées générales et "ce seront les cheminots grévistes qui décideront en leur âme et conscience".

Source : France Info