Coronavirus : "Une réunion dès lundi à la SNCF pour exiger des mesures", affirme SUD Rail

Coronavirus : "Une réunion dès lundi à la SNCF pour exiger des mesures", affirme SUD Rail


"Ce qui nous intéresse, c'est de savoir comment on assure la protection des salariés et des usagers dans les espaces communs de transports publics", affirme le secrétaire fédéral du syndicat Erik Meyer."

"Dès lundi matin, nous avons une réunion pour exiger qu'il y ait des mesures qui soient prises pour protéger les salariés et les usagers, quitte à arrêter les contrôles, les accueil embarquement", a expliqué samedi 14 mars à franceinfo Erik Meyer, secrétaire fédéral à SUD Rail."

La SNCF et la RATP ont affirmé que leur offre de transports serait réduite à partir de lundi 16 mars, à cause de l'épidémie de coronavirus Covid-19. Les deux groupes s'attendent à une baisse du nombre de voyageurs et de leurs effectifs disponibles.

franceinfo : Est-ce qu'il va y avoir moins de personnels ou moins de voyageurs ?

Erik Meyer : On pourra s'attendre à avoir moins de personnels et moins de voyageurs. On prend acte de la volonté gouvernementale de laisser en service les transports publics. Ce qui nous intéresse, c'est de savoir comment on assure la protection des salariés et des usagers dans les espaces communs de transports publics qui peuvent être les gares ou les trains.

La SNCF devrait assurer 80% de son trafic sur les grandes lignes. Est-ce que cela sera vraiment le cas ?

Les plans de transport sont en train d'être élaborés, le recensement des agents disponibles est en train d'être fait. Oui, on aura entre 70% et 80% du trafic.

Qu'est ce qui est prévu à la SNCF pour le personnel ?

Pour l'ensemble des métiers tertiaires, le télétravail reste possible. Là où nous avons des inquiétudes, c'est sur l'ensemble des salariés de la production qui sont en contact avec la clientèle. Dès lundi matin, nous avons une réunion avec l'ensemble des fédérations syndicales avec la direction de la SNCF pour exiger qu'il y ait des mesures qui soient prises pour protéger ses salariés et les usagers quitte à arrêter les contrôles, les accueil embarquement.

Pourquoi attendre lundi ?

On avait demandé à rencontrer la direction dès vendredi, la direction a refusé et elle nous donne rendez-vous lundi matin. Jusqu'à lundi matin, on a sur le terrain aucune modification d'organisation du travail. On ira chercher ces mesures-là lundi pour garantir la sécurité de tous.

Comment expliquez-vous qu'on laisse circuler des trains qui peuvent contenir jusqu'à 1 200 personnes ?

C'est la responsabilité du gouvernement de maintenir les transports. Maintenant, c'est à la charge de l'entreprise publique de mettre les moyens nécessaires à la protection des salariés et des usagers. C'est à nous d'être vigilant pour que des mesures cohérentes et fortes soient prises pour limiter la propagation du virus par le biais des transports.

Source : France Info